Menuiseries : les points forts du PVC

Le PVC est largement utilisé pour les conduites d’eau et d’égouts municipaux, les goulottes, les profilés, etc.. C’est surtout en raison de ses propriétés mécaniques telles que la résistance à la traction et le module de traction qui sont bien meilleurs que ceux des autres plastiques oléfiniques d’usage général. Les produits en PVC sont également robustes et durables.

Lorsque des plastifiants sont ajoutés, le PVC présente une élasticité semblable à celle du caoutchouc avec une résistance élevée à la traction et à l’usure. Il peut ainsi être utilisé pour les tuyaux industriels, les joints d’étanchéité, les pièces automobiles et les revêtements de câbles électriques.

Le PVC est également un matériau très prisé pour les menuiseries de maison. Nombreux sont ses avantages, lesquels contribuent tous à sa popularité. Découvrez-les maintenant dans notre article. Ce sont les résultats découverts par les analystes et chercheurs après leurs études concernant les points forts du PVC.

Résistance à la traction

La résistance à la traction des produits en PVC par rapport aux autres plastiques est largement élevée. Cette résistance à la traction est exprimée en termes de contrainte maximale par unité de surface de la section transversale lorsque l’éprouvette se brise sous l’effet des charges appliquées aux deux extrémités de l’éprouvette.

Module de traction

De même en ce qui concerne la comparaison du module de traction des produits en PVC avec celui des autres plastiques. Le module de traction est également connu sous le nom de module de Young, qui est exprimé en termes de rapport entre la contrainte de traction par unité de surface de la section transversale et l’allongement dans la direction de la contrainte de traction. Les plastiques ayant un grand module de traction ont un faible rapport contrainte-déformation. En d’autres termes, le module de traction est un indice montrant l’ampleur de l’allongement, lorsqu’une pièce d’essai est démontée. C’est l’équivalent de la constante du ressort. Le PVC en dispose, encore une fois, une valeur élevée.

Résistance à la flexion

La résistance à la flexion des produits en PVC est également comparée à celle des aux autres plastiques. Elle est exprimée en termes de contrainte maximale à la rupture de l’éprouvette, où l’éprouvette est supportée à deux endroits différents et où une contrainte verticale est appliquée au centre. C’est l’index qui montre l’amplitude de la force à la rupture, lorsque l’éprouvette est pliée.

Résistance à la compression

Les produits PVC affiche également une résistance appréciable à la compression rapport aux autres plastiques. Cette résistance est exprimée en termes de contrainte maximale à la rupture par unité de surface de la section transversale, lorsqu’une contrainte verticale est appliquée à l’éprouvette prise en sandwich par deux pièces du panneau d’essai.

Dans tous les cas, on sait à présent que l’atout principal du PVC dans la menuiserie est sa robustesse. C’est un matériau durable et fiable.

Résistance à la fatigue

La figure 5 montre la résistance à la fatigue des produits en PVC par rapport à d’autres plastiques. Elle est exprimée en fonction de la contrainte maximale à laquelle l’éprouvette ne se briserait pas après avoir appliqué 107 (10 millions) de contraintes répétées. (La contrainte maximale que l’éprouvette peut supporter après l’application répétée d’une force externe).

Résistance aux chocs

La température de transition vitreuse (point de transition du second ordre) du PVC est supérieure à 70°C. Il en résulte une faible résistance aux chocs à température ambiante, ce qui est l’un des inconvénients du PVC. Il existe de nombreuses façons de mesurer la résistance à l’impact. La figure 6 montre les résultats des énergies absorbées par les éprouvettes lorsqu’elles sont fixées et martelées pour se rompre (échec de l’impact). Plus la valeur est élevée, plus la résistance à l’impact est élevée.

Menuiseries : les points forts du PVC